Comment faire des pommes bio

ADAPTER LE VERGER

 

Il faut amener de la diversité dans le verger pour créer de la biodiversité tant au niveau végétal qu'animal.

Je cultive 14 variétés de pommes et développe tout particulièrement Ariane qui résiste naturellement au premier ravageur du pommier: la tavelure.

Les haies brise vent se composent d'essences d'arbres et d'arbustes adaptées pour accueillir des auxiliaires aux prédateurs du pommier.

De plus chaque année je resème à la volée des légumineuses: trèfle blanc nain, Minette, Lotier... car en plus d'être des réservoirs d'auxiliaires elles captent l'azote de l'air pour le restituer au sol et donc aider à la croissance du pommier et éviter les apports massifs de nitrates.


CREER DES EQUILIBRES


Avant de traiter il faut penser que chaque prédateur a un ravageur. Des méthodes naturelles peuvent être mises en place pour limiter les prédateurs (barrières physiques, confusions sexuelles, etc.) et les maladies cryptogamiques: tavelure, oidium, etc. (broyage de feuilles hivernales, suppression des rameaux).

Il faut savoir accepter dans un premier temps de voir arriver des ravageurs pour que les prédateurs s'installent et ensuite tout faire pour que ces derniers restent et régulent les ravageurs.

Afin de respecter la croissance naturelle du végétal, chaque année j'apporte du fumier d'ovins pour amener les éléments minéraux nécessaires à la culture. L'excès de croissance du à la "culture intensive" favorise l'apparition de certains ravageurs. L'arbre n'a plus de moyens de se défendre si ce n'est par l'application de produits chimiques non autorisés en culture biologique.


PROTEGER LE VERGER


L'emploi de soufre et cuivre à faibles doses peut servir à prévenir de certaines maladies cryptogamiques.

Sur certains papillons (Carpocapse, Tordeuse orientale, etc.) on utilise des diffuseurs d'hormones afin que les papillons ne se reproduisent pas et donc ne fassent pas la chenille que l'on retrouve parfois dans les pommes.

A l'automne, on applique aussi de l'argile sur les pommiers pour les "maquiller" (barrières physiques) afin de perturber le cycle naturel de certains insectes.

A la sortie de l'hiver, on applique des huiles minérales pour étouffer les oeufs de pucerons et éviter l'invasion des pucerons du printemps. Je préserve la présence de renards dans le verger pour lutter contre la propagation des campagnols (petits rats qui mangent les racines des pommiers et les affaiblissent).


Newsletter

Agenda 2017-2018

OCTOBRE 2017:

Marseille du 20 au 22: salon Bio Artemisia au Parc Chanot.

Paris du 22 au 24: salon Natexpo au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte

NOVEMBRE 2017:

Arles du 23 au 27: Provence Prestige au Palais des Congrès

DECEMBRE 2017:

Montpellier du 8 au 10: salon Bio-Harmonies au Parc Expo

MARS 2018:

Mandelieu du 16 au 18: salon du Bien-Etre et Thérapies au Centre Expo Congrès